jeudi 27 octobre 2011

Première pellicule de Pierre

Somewhere...


Berlin ! L'Holocaust Memorial pour la mémoire des juifs tués pendant l'Holocauste est une place vraiment intrigante et intéressante. Il s'y élève des 10aines et des 10aines d’énormes blocs de différentes hauteurs mais parfaitement alignés créant une très grande quantité de couloirs le tout sur un sol ondulant. Marcher au milieu de tous ces blocs était juste impressionnant.
La seconde image est prise du parc et l'on voit un peu l’arrière de la porte de Brandebourg.
Petite rue de Bern en Suisse où l'on peut faire la statue, ici un style de statue typique de la Ville de Bern, il s'agit de l'un des enfants de Anne Bichsel qui nous avait fait visiter la ville mais qui nous avait également logés !


Berne, Suisse. Juste à côté de la gare, le début de la visite guidée de la ville.

Wroclaw, Pologne. Gros collage sur un bâtiment vieillissant au milieu d'une des petites îles de la ville, assis sur un banc on compte les canards pour donner le temps à nos jambes de se remettre de la visite du centre ville (notamment du magasin de Lego et du musée de l'animation et illusions d'optique qui a rendu fou Pierre)
Berlin et ses murs de graffs géants
Stuttgart, Allemagne. Encore l'une de nos bonnes rencontres, alors que nous cherchions notre chemin pour partir de la ville en faisant de l'auto-stop nous avons croisé cette femme originaire du Texas (Shirley). Elle était avec une amie Chinoise, toutes deux résidant en Allemagne, elle nous a invités à boire un verre avant de nous indiquer la bonne route à suivre. Comme vous pouvez le voir elle travaille le bois, cette photo est prise dans son atelier à l’arrière de sa maison, elle fabrique des pièces en bois pour des avions (ici c'est pour les ailes), et pas des avions télécommandés, nan, des avions avec un pilote dedans et ça, ça claque.
Une chance d’être tombés sur elles, non seulement pour nous avoir donné beaucoup d'infos sur leur pays natal mais aussi car après leurs indications il nous a suffi de tendre le pouce 5 minutes pour être pris.

Wroclaw, Pologne. La place principale de la ville où des vendeurs téméraires tentent de faire acheter leurs parfums à toutes les femmes qui passent. On est resté assis là à les regarder choisir leurs proies et à changer leurs paroles pour le plaisir, ici personne ne parle français. Dommage pour le noir et blanc de cette image car cet homme avait une jolie chemise rouge qui tranchait bien. Bonne chance les gars !

Pas loin de Rzeszow, Pologne. On marchait dans ce petit village à la recherche de notre contact couchsurfing, là-bas on a trouvé des gens très accueillants et 2 autres voyageurs. L’échange y a été très intéressant, on était et on est encore des novices. Ces mecs avaient beaucoup de choses à nous apprendre, notamment qu'avec un peu de culot et en se fichant des échecs de demandes on pouvait proposer à n'importe quel commerce de bosser pour eux en échange de nourriture. Et c'est vrai.

Wroclaw, Pologne. (oui encore !). Un des derniers jours là-bas. Notre hôte, Jacek, nous avait fourni des vélos pour la journée et on s'est baladé un peu partout. Le dernier point de la journée c’était d'aller voir un jardin japonais, mais c’était payant... du coup on a regardé derrière le grillage et juste un peu après il y avait cette grosse fontaine. On reconnait les lieux puisque la veille nous y étions allés avec Jacek et 2 de ses filles pour voir le spectacle sons et lumières qui s'y donnait. La journée c'est plus le même délire et ça se transforme en une sorte de Wroclaw beach. On ne me reconnait pas bien mais c'est moi qui prends le soleil en relisant mon carnet et me plaignant d’être si mauvais en Français.
Cottbus, Allemagne. Colocation d’étudiants, c’était les vacances, elles n'étaient que 2 au lieu de 4 et nous ont laissé occuper la place libre. Ça a été une de nos premières nuits en chambres séparées et c’était reposant malgré l'alcool et le trampoline. Elles avaient un super balcon surplombant la rue passante. Un des meilleurs spot pour boire un café et fumer une cigarette.


Berlin. Le squat des artistes, appelé "Kunsthaus". On en a peut être attendu un peu trop, au final cela faisait plus penser à une place touristique qu'à un réel atelier. Beaucoup de babioles touristiques à vendre et un milieu pas si ouvert. Ce n'en est pas pour autant inintéressant, si vous passez dans le coin ça vaut le coup d’œil.

3 commentaires:

lolo a dit…

pilou, on essaie skype à quelle heure ? 11 h ?

Anonyme a dit…

Coucouuu Pilou ! (je viens d'apprendre que t'as un blog...) Je vais donc pouvoir te suivre ! ça a l'air vraiment super en tout cas, c'est une expérience incroyable !
à bientôt ! bisous ! Anouche

Anne a dit…

OOOhhhhh ! :)